Comme pour la lecture, l’envie d’écrire se transmet dès le plus jeune âge. Si votre enfant vous voit écrire, il comprendra rapidement que c’est un moyen de transmettre des informations. Deux sortes de langages écrit cohabitent, le langage factuel, celui qui nous sert au quotidien pour écrire une liste de courses, pour remplir des documents… et le langage plus élaboré du récit qui permet de garder des souvenirs, d’élaborer des réflexions autour de sujets divers. Pour se familiariser avec ce dernier rien ne vaut la rédaction d’un cahier d’histoire où l’enfant pourra consigner une ou deux phrases aussi souvent qu’il le souhaitera.

Donner un cahier « Des écrits » à votre enfant sur lequel il consignera ce qu’il voudra.

Un peu plus grand, n’hésitez pas à lui offrir un journal intime.

Certains jeux comme « Il était une fois » donnent des pistes pour apprendre à construire des histoires en utilisant des cartes.

                                                                                                                                             culturine 003

Pour donner l’envie d’écrire n’oubliez pas de proposer à votre enfant, s’il le souhaite, de lire ce qu’il écrit. Ne jugez pas son orthographe sous peine de le bloquer. Par contre, vous pouvez lui dire que vous pouvez l’aider, le français est une langue très difficile à écrire.

Pour progresser, dans la collection mini-chouette vous trouverez destiné au CM1, CM2 un petit livre traitant de la manière de faire une rédaction. Il évoque aussi l’importance du style de la description, de la construction d’un récit…

                                                                                                                                                  culturine 004

Prendre l’habitude d’écrire est fondamental.

Vous pouvez proposer à votre enfant très tôt de :

– raconter un très bon souvenir et un moins sympathique. Dès la maternelle, un cahier de vie peut lui être proposé. Il pourra, le week-end, raconter ce qu’il a vécu et en garder des traces.

– imaginer la suite d’une histoire.

 Comment écrire une lettre?

Très souvent la première lettre que votre enfant rédigera, c’est celle qu’il destine au Père Noël. Il peut commencer à mélanger images collées et mots, c’est déjà une façon de communiquer par écrit.

Mais parfois, à l’école, l’enseignante propose d’écrire aux parents et  les charge  de  répondre. Cette activité favorise la compréhension du rôle, de l’écrit et des échanges, mais aussi, celui de la Poste. Certains enseignants, proposent aussi des échanges épistolaires, avec des élèves d’autres écoles.

Pour que votre enfant puisse écrire une lettre, il faut lui en apprendre les règles.

Il doit penser à écrire la date et le lieu d’où il écrit. Il faut qu’il trouve une formule d’introduction, et ne jamais oublier une formule de politesse en conclusion,pour laisser une bonne impression. Apprenez lui aussi à la signer. Trouver sa propre signature est un jeu qui amuse toujours les enfants.

Une lettre doit avoir forcément un destinataire mais aussi un auteur.

Vous pourrez aussi lui dire qu’une lettre sert à donner des informations ou en demander.

Elle peut avoir un caractère personnel, être destinée à des gens que nous aimons mais elle peut aussi être plus formelle et administrative.

 

La silhouette d’une lettre

Nom et adresse de l’expéditeur                Lieu, date

Formule d’interpellation (cher…)

Texte de la lettre

(avec des retours à la ligne)

Formule de politesse

Signature

Certaines formules peuvent aider à rédiger.

Pour commencer une lettre

-Cher…(papa, père Noël, monsieur, ami, Paul, etc…)

-Chère…(maman, mamie, madame, Manon, etc…)

-Chers…(parents, amis, enfants, etc…)

-Chères …..( amies, etc)

Pour terminer une lettre (formule de politesse)

– Gros bisous

– Bons baisers

– Grosses bises

-Affectueusement

-A bientôt

– Amicalement

-Tendrement

-Je t’embrasse

Comment aborder l’écriture d’un dialogue?

Pour écrire un dialogue, rappelez à votre enfant qu’il devra aller à la ligne pour chaque nouveau personnage qui parlera.

Des codes sont aussi à respecter, comme mettre un tiret en début de ligne afin de montrer qu’une autre personne a pris la parole. Il devra aussi penser à ouvrir les guillemets au début du dialogue et à les fermer à la fin. C’est un exercice amusant que de faire parler des personnages. La présence de dialogue donne un côté un côté dynamique à un récit.

– les deux-points : signalent l’ouverture d’un dialogue

– le tiret –, suivit d’une majuscule, indique que nous avons changer de locuteur,( c’est à dire de personne parlant).

– les guillemets “ “ il faut les ouvrir et les fermer au début et à la fin du dialogue.

Certains verbes peuvent nous aider à introduire un dialogue: dire, affirmer, déclarer, demander, interroger, répondre, répliquer….

 

Comment aborder l’écriture d’un récit ?

Pour écrire un récit, il faut, avant toute rédaction, choisir :

– des personnages (qui ?),

– un lieu (où ?),

– un évènement (qu’arrive t’il ?),

– un titre qui évoque l’évènement principal du récit.

Quelques pistes pour réussir un récit

Les personnages doivent être bien présentés, l’endroit où se passe l’histoire doit être clairement indiqué et décrit. Le titre doit évoquer l’évènement principal de l’histoire. Le récit doit impérativement avoir une fin.

Il faut aussi penser à éviter les répétitions et bien construire ses phrases.

Un récit raconte une histoire qui peut être vraie ou imaginaire. Dans l’histoire racontée, introduire des personnages principaux, et d’autres secondaires. Si votre enfant doit écrire un récit, pensez à lui rappeler de bien choisir ses personnages, de les présenter pour leur donner une certaine identité. Ne pas oublier de donner un cadre (époque, lieu).

Dans la rédaction d’un conte, l’intervention de moyens ou de personnages surnaturels vient introduire du merveilleux.

Comment écrire une poésie?

Pour aborder la poésie, rien de mieux que de commencer en apprenant le poème de Raymond Quenneau intitulé justement:

“Un poème”

Bien placés bien choisis

quelques mots font une poésie

Les mots il suffit qu’on mes aime

pour écrire un poème

On ne sait pas toujours ce qu’on dit

lorsque naît la poésie

faut ensuite rechercher le thème

pour intituler le poème

mais d’autres fois on pleure on rit

en écrivant la poésie

ça a toujours kékchose d’extrême

un poème

Comment écrire une fable? 

Pour écrire une fable, il faut déjà bien s’être familiarisé avec les fables célèbres de La Fontaine par exemple.Dans une fable, il faut d’abord s’intéresser aux acteurs de la fable, comme La fontaine très souvent il s’agira d’animaux ou de végétaux dont les comportements seront proches de ceux des humains. Ensuite, il faudra réfléchir au récit, a ce que nous souhaitons qu’ils racontent. Enfin, la morale devra être formulée de façon a dénoncer un défaut. La morale peut être placée en début ou en fin de fable. Elle exprime souvent un fait valable de tout temps et pour tout le monde, une sorte de vérité générale.

Et pourquoi ne pas lire aussi le livre de Gudule sur des adaptations des fables de La fontaine.

culturine 002

Comment réussir une rédaction?

 

Pour aborder un sujet de rédaction, il faut bien prendre le temps de le lire. Si vous pouvez chercher à définir chacun des mots clés de votre sujet, vous pourrez ainsi éviter les hors sujets.Chaque mot est important et apporte une information. La force d’une rédaction vient aussi de ses points d’articulation.

Avant de se lancer dans la rédaction, rédiger un plan avec le titre et l’idée principale de chaque paragraphe.

Une introduction qui cadre le sujet est indispensable ainsi qu’une conclusion bien claire.

Pour rédiger des rédactions ou des dissertations, essayez d’expliquer à vos enfants la manière de construire leur développement sur les sujets proposés. Parfois, en passant par des choses qu’ils connaissent et maitrisent, ils arrivent à comprendre ce que l’enseignant va attendre d’eux. L’expérience montre qu’en utilisant, par exemple, le fonctionnement d’un match de foot avec un enfant passionné, il est possible de le faire progresser dans l’élaboration de ses écrits. En effectuant un parallèle entre le sport et ses écrits, il  finira  par comprendre qu’à la fin d’un devoir, après avoir fait un bilan, il pourra, de lui-même, pointer ce qui pourrait être améliorable…

Il existe des petites astuces pour structurer un texte.

Pensez aux petits mots qui donnent du rythme.

– Au début : comme, pourtant, mais, alors, aussi

-Au milieu : car, donc, parce que, puisque

-A ceux qui expriment une cause, donne une explication : parce que, comme, puisque, car

-A ceux qui expriment une conséquence : alors, aussi

-A ceux qui expriment une opposition : mais, pourtant, cependant

-A ceux qui expriment une conclusion : donc, finalement

Comment donner l’envie d’écrire?

Pourquoi ne pas l’aider à s’entrainer en lui proposant des sujets intéressants et motivants?

Par exemples:

–  Raconter ses vacances, un voyage…

– Rédiger la règle d’un jeu.

–  Raconter un film, un spectacle, un tour de magie…

– Décrire un rêve

– Faire un poème

– Choisir une image et la faire commenter

– Evoquer ce que l’enfant à fait pendant le weekend

-Décrire la maison de ses rêves

-Inventer un nouvel objet et en expliquer l’usage

-Imaginer que désormais tu es sourd ou aveugle

– Décrire les couleurs à un aveugle

-Imaginer que l’enfant est une princesse et un chevalier qui doit être délivré ou qui délivre…